11016648_10204340017234942_485585482_n

 

Tout au long de l’année, les adhérents de Muséocom sont formés en parallèle des activités de la Jeune Agence. Afin d’assurer une prise en main par des membres compétents, l’équipe pédagogique n’a de cesse de nous faire acquérir les fondamentaux théoriques mais aussi pratiques. C’est dans cet esprit qu’est née l’idée d’un projet de simulation, présenté aux étudiants en première année du master.

Le principe est simple : nous devons répondre à un projet muséographique. Cette année, c’est le musée Angladon situé à Avignon qui s’est prêté au jeu. Et quel challenge pour nos équipes de première année. Leur mission est de réaliser une exposition sur la mode et l’art de l’impressionisme au cubisme, tout en incluant la figure de Jacques Doucet.

Toute la promotion a donc reçu un cahier des charges identique. Trois équipes ont cependant été constituées, afin d’obtenir des propositions hétéroclites. Toutes doivent mettre au point, après une phase de recherches documentaires, un concept d’exposition qui leur est propre. Après cette étape, les équipes se penchent sur l’aspect muséographique et scénographique, notamment avec l’écriture des textes des panneaux. Le numérique est aussi à l’honneur, pour enrichir les propositions et nous maintenir à la pointe de l’innovation.

Cette expérience a commencé dès janvier et se terminera le 10 avril. D’ici là, les étudiants en première année sont plongés dans la réalité du monde de la culture, face à des exigences muséales réelles. C’est l’occasion d’apprendre concrètement les coulisses du montage d’exposition et de se rendre compte des difficultés du terrain, avant de reprendre les rênes de la Jeune Agence.

C’est donc avec sérieux et un encadrement rigoureux que les étudiants de première année du master se préparent aux missions de Muséocom !