Nom du projet : Affichage de la parole des spectateurs dans la ville d’Avignon (à l’occasion de la 40ème édition du Festival Les Hivernales)

Catégorie : Communication

Commanditaire : Les Hivernales, Centre de Développement Chorégraphique National d’Avignon

Date de réalisation : Septembre 2017 – Février 2018

© Juliette Mahut

Le Centre de Développement Chorégraphique National (CDCN) d’Avignon, Les Hivernales, structure incontournable de la danse contemporaine à Avignon, a pour objectif de soutenir aussi bien la création que la diffusion de la danse. Pour ce faire, la structure fonctionne par saisons artistiques et propose deux festivals annuels. Ainsi, tous les hivers a lieu le festival, Les Hivernales. Le festival d’été, L’Eté danse au CDC, se déroule quant à lui, au mois de Juillet.

En février 2018, le CDCN fête la quarantième édition de son festival Les Hivernales. L’institution invite les Avignonnais à se joindre à la fête pour un “mois de la danse” et investit l’espace public mais également nombre de structures culturelles, où elle donne rendez-vous aux amateurs et amoureux de la danse. Ainsi, entre le 2 février et le 3 mars 2018 sont proposés des rencontres, des projections de films, des expositions, et bien sûr des spectacles.

C’est dans ce contexte que Les Hivernales ont fait appel à Muséocom. La Jeune Agence a été chargée d’investir les structures partenaires du CDCN en y affichant des citations de spectateurs du festival, que Muséocom a sélectionné parmi des témoignages recueillis par l’institution. Il s’agit de donner la parole aux spectateurs et de promouvoir Les Hivernales dans la ville à travers leurs souvenirs. Après avoir associé ceux-ci à différents établissements avignonnais partenaires du festival de danse (structures culturelles, restaurants, hôtels, l’Université d’Avignon…), l’équipe de la Jeune Agence a conçu graphiquement ces citations, en collaboration avec le photographe Thomas Bohl.

© Juliette Mahut

A suivi un temps de collage, précédant l’ouverture du quarantième festival, afin que ces souvenirs trouvent leur place sur différents murs. Ils sont désormais à la vue des passants, des avignonnais comme des touristes, pour que la danse rythme le mois de février dans toute la ville.

Manger une délicieuse pizza chez Mimmo, assister à une séance de cinéma à l’Utopia ou se diriger vers les ouvrages scientifiques de la Bibliothèque Universitaire, permettent d’instaurer un dialogue avec les spectateurs d’hier et d’aujourd’hui, d’un jour ou de toujours, du festival les Hivernales.

Un projet rythmé qui a permis à la Jeune Agence de rencontrer et collaborer avec des acteurs multiples de la culture à Avignon selon le calendrier événementiel de la saison artistique et du spectacle vivant. Vivant, n’est-ce pas le mot parfait pour évoquer ce projet, point de rencontre entre le public et l’institution et entre les spectateurs et les passants ?

Enrichi de cette expérience, Muséocom remercie Thomas Bohl pour avoir partagé ses expériences et ses compétences avec bienveillance et enthousiasme.