Maëwenn en animation avec un groupe d’enfants autour des tableaux d’Arcimboldo.

Cette année pour mon stage je me retrouve « perdue » au milieu de la Beauce. Peu d’entrain pour y aller il faut l’admettre, mais quelle bonne surprise ! C’est un territoire aux multiples facettes que j’ai appris à aimer et à valoriser lors de ces trois mois de stage à la Maison de la Beauce. Cette « maison » est en fait un centre d’interprétation du territoire qui propose une exposition permanente et des expositions temporaires sur différents thèmes liés au territoire beauceron : l’archéologie, l’histoire, les énergies renouvelables, le patrimoine villageois, les cultures céréalières et légumineuses, la faune et la flore, les paysages, … Toutes ces richesses sont valorisées à travers des expositions mais aussi des ateliers pédagogiques, des visites guidées, des ateliers estivaux, des visites de fermes et de villages.

C’est un lieu ancré dans son territoire, tourné vers la population locale et touristique. On sent une réelle implication des locaux notamment en rencontrant les administrateurs de l’association.

Mes missions concernent principalement l’animation d’ateliers pédagogiques, la fin de l’année scolaire est en effet une période de sortie pour les écoles primaires. L’animation auprès d’enfants est une quasi-découverte pour moi et j’en apprends beaucoup. J’ai aussi pour tâche de créer ma propre animation pour l’été. J’ai choisi le thème du vitrail pour faire un lien avec la cathédrale de Chartres, située à 40 km. Ensuite, en prévision de la Fête de la science en Octobre, on m’a confié la création d’un jeu de plateau géant qui sera proposé sur le stand de la Maison de la Beauce.

C’est une expérience réellement passionnante.