Du 10 au 12 novembre 2017, six membres de Muséocom ont participé à un marathon créatif de trois jours dans les musées : Muséomix.

Cet événement qui se déroule simultanément dans différents musées français et européens « invite le public à s’approprier un musée pour réinventer sa médiation, mieux connaître ses équipes et travailler en bonne intelligence avec les autres corps de métiers ». Des équipes constituées de professionnels de la culture, d’étudiants et de techniciens numériques se sont ainsi composées afin de réaliser plusieurs prototypes présentés le dernier jour auprès des visiteurs de l’établissement.

Aujourd’hui, nous continuons nos retours d’expérience et nous nous intéressons au Palais de la découverte à Paris où Jeanne Duquesnoy à participé à l’événement.

© Jeanne Duquesnoy

Jeanne Duquesnoy,

Pour quelles raisons avez-vous souhaité participer à l’expérience Muséomix ?

Une amie graphiste avait participé à Muséomix il y a trois ans ; son enthousiasme m’avait donné envie de vivre aussi cette expérience. Ce qui m’avait le plus intrigué dans son récit concernait les méthodes pédagogiques utilisées par les organisateurs pour faciliter la rencontre – faire en sorte que des personnes, de profils différents qui ne se connaissent pas, se fédèrent autour d’un projet commun sur une période courte et intensive.

Pourquoi avoir choisi le Palais de la découverte à Paris ?

J’ai choisi de m’inscrire au Palais de la Découverte (Paris) alors que mon profil est plus tourné vers les arts. J’ai une licence d’histoire de l’art et j’ai été médiatrice pendant deux ans dans les musées d’art de Strasbourg. J’ai fait ce choix, car j’avais envie de sortir de ma zone de confort, mais aussi pour mêler mes intérêts à un domaine que je connais peu.

D’ailleurs, le projet prototype que notre équipe a conçu, le Modelarium, peut s’apparenter à une performance artistique et scientifique. Il s’agit d’un jeu collectif filmé de haut et retranscrit en live, où chacun des participants joue le rôle d’une particule. Le médiateur induit différents types de mouvements qui peuvent s’apparenter à des modèles d’organisation de la matière (état gazeux, solide, déformation, cassure…)

Quel rôle avez-vous joué durant ces trois jours et quelles étaient vos missions ?

J’ai été communicante pendant ces trois jours : en plus de participer à l’élaboration du projet, j’avais pour mission de gérer la communication de notre projet d’équipe, le Modelarium. Il s’agissait de garder des traces, de les mettre en forme et de les diffuser (sur les réseaux sociaux, mais aussi sur le site Internet de Muséomix).

Que retenez-vous de cette expérience ?

L’atmosphère et l’énergie ! Ça me donne envie de retenter l’expérience !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *