Céline Bernard et Stéphanie Larbouret, rencontre au sein de l’Université, le 25/09/2017. © Laure Raffy

Notre séminaire des Rencontres Professionnelles a été inauguré lundi 25 septembre par Céline Bernard, Directrice de l’agence Anecdoc à  Arles et Stéphanie Larbouret, Conservatrice de la réserve Naturelle Régionales des Gorges de Daluis à Valberg (06).

Après avoir fait des études d’ethnologie, de français et exercé la fonction de journaliste pendant une dizaine d’années, Cécile Bernard est aujourd’hui Directrice de l’agence Anecdoc à Arles. Cette agence oeuvre dans la production de contenu et la valorisation du patrimoine pour différents commanditaires : centres d’interprétation, musées, collectivités, etc. Seule gestionnaire, elle collabore avec divers prestataires extérieurs en fonction des projets (photographe, ethnologue, graphiste, développeur, sociologue, technicien, etc). Sa volonté est de travailler sur des projets qui visent à vulgariser les formes patrimoniales en y mêlant une approche sociologique, au plus proche de l’humain.

Stéphanie Larbouret a suivi une formation d’ingénieure agronome spécialisée dans l’aménagement du territoire. Après avoir travaillé pour différentes associations agricoles et collectivités territoriales, elle est aujourd’hui Conservatrice de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de Daluis, dans le parc national du Mercantour. Depuis l’inscription des Gorges en 2012, la volonté de la conservatrice est de protéger et promouvoir ce territoire et sa biodiversité.

La rencontre s’est faite autour du thème “Collaborer pour valoriser : rencontre autour d’un projet”. En effet, Cécile Bernard et Stéphanie Larbouret élaborent ensemble un outil de médiation sur le territoire de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de Daluis, à destination première de ses habitants. Leur volonté est d’initier une nouvelle dynamique sur ce territoire afin que chacun puisse se l’approprier. Elles ont mis en œuvre un webdocumentaire prenant en compte différentes entrées possibles selon la typologie des publics (adultes, scolaires, personnes âgées, etc). Ce webdocumentaire a été élaboré grâce à une véritable approche ethnologique, par des rencontres, des entretiens et des questionnaires.

Ces interventions nous ont permis de comprendre les enjeux culturels et patrimoniaux qui pouvaient se dérouler sur un territoire, et notamment un territoire rural et un patrimoine naturel. Plus spécifiquement, nous avons découvert la richesse que peut engendrer une collaboration entre deux acteurs culturels afin de mener au mieux des actions de médiation auprès de publics spécifiques.

L’équipe Muséocom remercie grandement Mesdames Cécile Bernard et Stéphanie Larbouret d’avoir pris le temps de partager leurs expériences.