Le site du Pont du Gard fait partie des monuments les plus populaires de France. Son excellent état de conservation fait de lui un des rares vestiges monumentaux bien préservés de l’Empire romain. En janvier 2014, le site  a fait appel à Muséocom pour réorganiser son espace dédié aux jeunes publics, le Ludo.  

Dans la continuité de cette collaboration, 14 membres de Muséocom ont effectué un second travail pour le site du Pont du Gard les 21, 22 et 24 octobre 2019. Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un séminaire de recherche en Muséologie, assuré par une équipe d’enseignants constituée de Daniel Jacobi (professeur émérite) et Eric Triquet (professeur des universités), avec l’aide de Laure Marchis-Mouren (maître de conférences vacataire) et Marion Parisis (doctorante). Il a bénéficié du soutien de Hervé Hubidos, directeur Culture et médiation, et Khadem Bouras, responsable Médiation, commanditaires de l’étude. 

© Muséocom - Romane Lechleiter

Le séminaire consistait à mener une étude de cas in situ en appliquant des méthodes d’évaluation formative et de recherche qualitative. Les étudiants avaient pour objectif d’analyser la communication ainsi que les supports de signalétique du site pour y remédier en proposant de nouveaux dispositifs d’aide à l’interprétation et à l’orientation. En accord avec les commanditaires et l’équipe pédagogique encadrante, les étudiants se sont concentrés sur quatre axes importants de la signalétique du Pont du Gard. 

Le premier aborde la signalétique conceptuelle globale du Pont du Gard, qui comprend ses offres culturelles et ses services. Le second concerne les dispositifs d’aide à l’interprétation proposés sur la rive droite. Le troisième porte spécifiquement sur l’interprétation du Pont en lui-même lorsqu’on est à proximité de ce monument emblématique. Enfin, le quatrième se concentre sur le parcours Mémoires de Garrigue, sa signalétique et son livret d’aide à la visite. 

© Muséocom - prototype de la rime visuelle de l'offre globale du site

Ces quatre axes de travail ont mené les différents groupes, à partir de leurs observations préalables, à produire et tester, soit des propositions soit des remédiations aux dispositifs actuellement proposés par le site. Pour cet exercice réalisé sur un temps court, chaque groupe a dû concevoir un protocole  d’enquête qualitative centrée sur l’observation des publics et de ses pratiques de visite. A partir des informations recueillies, chaque groupe a conçu un dispositif d’interprétation, lequel a été testé sur place auprès de visiteurs présents sur le site. Il a donné lieu à des remédiations et à une nouvelle proposition transmise à l’équipe de médiation du Pont du Gard. 

Et pour finir ce travail a abouti à une restitution à l’université d’Avignon, en présence des commanditaires, de l’équipe pédagogique et de professionnels de le culture (mairie d’Avignon, Avignon Tourisme, archives municipales, etc.) 

La jeune agence remercie l’équipe du site du Pont du Gard pour avoir renouvelé cette collaboration et sa confiance par la même occasion. Ce séminaire fut l’occasion de s’immerger dans les coulisses d’un site UNESCO de renommée internationale et a constitué un véritable défi dans sa courte durée. 

© Muséocom - restitution à Avignon Université
Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *