Séminaire à l'étranger 2016 : Lisbonne

Séminaire à Lisbonne © B. Gabriele & A. Ohanian – Muséocom

Grâce à ses nombreuses rencontres et visites culturelles, ce séminaire a été l’occasion pour la Jeune Agence de découvrir les caractéristiques principales de la muséologie du pays. Voici un résumé de cette semaine passée au sein de la capitale portugaise.

  • Mardi 16 : visite guidée de la ville ; Musée National d’Art Ancien

C’est le mardi 16 que notre séminaire a commencé, au centre de la magnifique Place du Commerce. Nous avons immédiatement plongé dans la culture portugaise puisque, dès 9h30 le matin, nous partions pour une visite guidée de la ville, à la fois historique, patrimoniale, culturelle mais surtout personnelle, puisque nos guides -français- vivaient là depuis de nombreuses années. Nous avons notamment découvert le quartier de l’Alfama.L’après-midi était consacré à une visite, guidée également, celle du Musée National d’Art Ancien. Premier musée public ouvert à Lisbonne, en 1884, ce musée de beaux-arts possède la plus importante collection du pays grâce à ses nombreuses toiles portugaises et européennes (les primitifs flamands, notamment), et grâce à sa collection de céramiques asiatiques et portugaises. Nous avons d’ailleurs eu la chance d’y découvrir le triptyque de Jérôme Bosch : la Tentation de Saint Antoine.

  • Mercredi 17 : Musée du Fado ; Musée Berardo

Le mercredi 17 était entièrement consacré à la muséologie puisque nous avons visité le Musée du Fado et le Musée Berardo. Le premier est dédié à cette musique traditionnelle et populaire qu’est le fado. D’un registre mélancolique et nostalgique, ce genre est interprété uniquement par une voix accompagnée d’une ou plusieurs guitares portugaises. Le second est un musée privé d’art moderne et contemporain, comportant une collection riche et diversifiée, puisque nous y avons vu des œuvres de Picasso, Vasarely, Boltanski ou encore de Warhol. Nous avons eu le privilège de discuter avec la responsable des publics, afin de connaître les outils de médiation utilisés par le musée.

  • Jeudi 18 : Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Lisbonne ; quartiers libres

La matinée du jeudi 18 s’est déroulée à l’Université de Lisbonne et plus précisément à la Faculté de Beaux-Arts, où nous avons participé à une table ronde intitulée : « Culture savante/ culture populaire ». Ce fut l’occasion pour nous de rencontrer des membres du master muséologie de la faculté et de comparer ainsi nos approches respectives sur le sujet, en évoquant des domaines aussi variés que la muséographie de la réception, le design graphique ou les nouveaux enjeux du numérique dans les arts et les musées.

  • Vendredi 19 : LX Factory ; Oceanarium de Lisbonne

C’est au pied du célèbre Pont du 25 Avril que nous nous sommes retrouvés, le matin du vendredi 19, pour visiter la LX Factory. Il s’agit d’une friche, implantée sur les anciens locaux d’une usine de tissus construite en 1860. Initialement temporaire, ce projet de friche a pris peu à peu de l’importance, en se spécialisant dans les industries créatives, puis plus récemment dans les industries artistiques.

Nous avons ensuite passé l’après-midi à l’Oceanarium de Lisbonne. Construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1998, il s’agit du plus grand aquarium public d’Europe. Il est constitué d’un grand bassin central ainsi que de quatre bassins annexes, représentant en tout cinq écosystèmes différents : Atlantique Nord, Pacifique, Indien, Antarctique et un écosystème « global ». Nous avons également eu la chance de visiter l’exposition temporaire de Takashi Amano intitulée « Forests Underwater« . Cette exposition incite à la réflexion et à la prise de conscience de l’enjeu de la protection environnementale. Une bande son, à la fois envoûtante et magistrale, a été spécialement composée par le portugais Rodrigo Leao.

  • Samedi 20 : quartiers libres

Enfin, les quartiers libres du samedi 20 ont permis aux différents membres d’explorer la ville et ses environs. Certains sont allés visiter le Palais de Pena, imposant édifice situé à une trentaine de minutes de la capitale, d’une grande richesse patrimoniale. D’autres sont partis, une fois encore, à la découverte des différents quartiers de la capitale.

 

Ce séminaire à l’étranger nous a donc permis de découvrir un pays à travers ses cultures savantes et populaires et de nous enrichir des rencontres de professionnels de la culture et de la muséologie portugaises.