En 2019, dans le cadre d’un séminaire d’étude, les membres de Muséocom ont opté pour découvrir la belle polonaise qu’est la ville de Cracovie. Au programme : des rencontres auprès de professionnels de la culture et de nombreuses visites d’institutions culturelles, de lieux historiques et incontournables. Ce voyage culturel a donc commencé le dimanche 3 février, une journée passée dans les transports pour rejoindre cette ville historique que nous avions hâte de découvrir. 

Muséocom 2018-2019, Mines Royales de Sels de Wieliczka ©Muséocom

Nous démarrons donc notre programme de visites culturelles le lundi 4 février matin, et quoi de mieux que de partir à la découverte des Mines Royales de Sels de Wieliczka? Ce site patrimonial grandiose, inscrit depuis 1978 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, nous a ouvert ses portes pour une visite guidée souterraine inoubliable. Nous avons eu la chance de parcourir et découvrir des kilomètres de galeries, anciennement exploitées pour sa présence de sel gemme, des chapelles aménagées et sculptées à partir de ce même sel, et bien d’autres surprises inattendues. Puis l’après-midi, les membres de la Jeune Agence ont pu visiter un musée souterrain, situé dans le centre historique de Cracovie : le Rynek Underground. Ce musée présente, à travers l’exposition interactive « Following the traces of European Identity of Krakow », l’histoire de Cracovie à l’époque médiévale et son rôle important dans les échanges commerciaux européens.

La matinée du mardi 5 février a été dédiée à l’histoire juive de la Pologne. Les membres de Muséocom se sont donc rendus au Musée Juif de Galicie, et ont fait la rencontre d’Anna Wencel, une médiatrice de ce musée créé en mémoire des victimes de l’Holocauste. Anna Wencel a pris le temps de nous faire une visite guidée des lieux et de l’exposition «Traces of Memory », présentant de nombreux clichés photographiques, témoins précieux de l’histoire polonaise. Puis, nous avons eu un temps d’échange, nous permettant de discuter des projets pédagogiques et éducatifs mis en place par le musée. L’après-midi, nous avons eu la chance de rencontrer Magdalena Mazik, la responsable du département des connaissances et des arts au musée d’art contemporain : le Mocak. Après une visite libre au sein de l’institution, nous avons discuté avec Magdalena Mazik de la médiation mise en place au sein de ce musée, ainsi que le processus de choix des artistes et des œuvres. Nous avons terminé cette journée par la découverte et la visite de l’Usine d’Oskar Schindler. Surpris.es par la scénographie totalement immersive mise en place, nous avons pris le temps de découvrir l’histoire de Cracovie durant la Seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement du quotidien de la communauté juive.

Le lendemain, mercredi 6 février, nous avons quitté le centre historique de Cracovie pour visiter l’Abbaye de Tyniec, située à proximité du fleuve Vistule. Durant cette visite, nous avons eu l’occasion de découvrir les vestiges du monastère de l’époque romane ainsi que l’église abbatiale en compagnie d’un moine bénédictin, nous avons également pu découvrir une crypte avec des restes humains. Puis, les membres de Muséocom ont eu le privilège de discuter avec Marta Sztwiertnia de la mise en place d’événements culturels et pédagogiques à l’Abbaye de Tyniec. L’après-midi, nous nous sommes dirigé.es vers le Château de Wawel pour une visite guidée avec une guide conférencière. Nous avons donc parcouru les différentes salles du château, de la chambre royale à la salle de réception ou encore la salle de bal. Enfin, cette journée c’est terminée par deux conférences à l’Université Pontificale Jean Paul II, tenues par deux enseignants universitaire. Nous avons donc discuté des tapisseries de Jean Kasimir puis nous avons évoqué l’art roman à Cracovie.

Ce séminaire d’étude à l’étranger aura permis aux membres de Muséocom de découvrir la culture et l’histoire polonaise à travers la découverte de Cracovie. Nous avons eu l’opportunité de visiter des lieux emblématiques, des sites patrimoniaux et de partager cette culture polonaise, mais aussi de rencontrer des professionnels durant des temps d’échanges riches.

Un voyage de quelques jours très enrichissant, plein d’émotions et de découvertes qui a également été l’occasion de se retrouver tous ensembles à quelques semaines de notre fin d’année.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *