Fontainebleau, là d’où je viens. La « vraie demeure des rois, la maison des siècles ». La « nouvelle Rome », le petit Paris. Que de sobriquets poétiques pour nommer la cité bellifontaine (oui oui c’est comme ça qu’on appelle les habitants de Fontainebleau) où j’ai la chance de faire mon stage cet été.

Je travaille au sein de Fontainebleau Tourisme, l’établissement qui se charge de la gestion de l’Office de tourisme du Pays de Fontainebleau et du Grand Parquet, son hippodrome. J’occupe une place au service réceptif groupes qui assure la prise en charge des séjours et activités des publics souhaitant admirer, découvrir, visiter Fontainebleau et ses alentours.

Emily en visite guidée © Emily Laurent-Chaplet

Créer des activités de médiation pour ces visiteurs est ma mission principale.  

J’ai tout d’abord mis en place un jeu de piste pour permettre à ces groupes de découvrir la ville de François Ier et des Napoléons tout en s’amusant. Après leur avoir dessiné un parcours et imaginé des devinettes, les visiteurs sont lancés dans leur déambulation, livret de jeu en main. Le nez levé et la curiosité suscitée, ils découvrent l’Histoire et l’architecture de la ville au fil des monuments et des charades.

J’ai pu aussi enfiler ma casquette de guide-conférencière et faire profiter Fontainebleau Tourisme de cette profession dont je suis encartée depuis 1 an et sur laquelle je suis en plein travail de recherche pour mon mémoire. Après m’être plongée avec bonheur dans les livres d’Histoire et regardé avec plaisir d’anciennes cartes postales, j’ai organisé et mené des visites guidées du centre-ville.

Mais surtout, j’ai eu l’opportunité de proposer une visite thématique sur un sujet qui me tient à cœur : les femmes et leur place dans l’Histoire.  Ainsi, j’ai organisé une visite « Femmes de Fontainebleau » où j’ai pu donner une voix à chacune des femmes qui ont participé au passé bellifontain, de Madame de Pompadour à Rosa Bonheur, de l’impératrice Eugénie à Joséphine Baker. Rendre hommage à ces figures féminines qu’elles soient habitantes ou de passage à Fontainebleau, fut un plaisir et une véritable fierté.