Camille Beguin dans l’enceinte de la Vieille Charité ©Muséocom – Camille Beguin

Après avoir réalisé un stage orienté recherche l’an passé, j’approche cette fois-ci le milieu muséal de manière plus pratique. Depuis plus d’un mois, j’effectue mon stage au Musée d’Archéologie méditerranéenne de Marseille, situé dans l’enceinte de la Vieille Charité.

Le musée, qui entretient une politique active d’expositions temporaires, prépare la future exposition pour la saison 2016-2017. Celle-ci traitera de la pratique du banquet dans les civilisations gréco-romaines. Elle présentera notamment des résultats d’une recherche archéologique dès plus exceptionnelles réalisée par l’Ecole Française de Rome : celle de la supposée salle de banquet tournante de Néron, décrite par le célèbre Suétone. Et c’est sans compter les nombreuses fouilles qui ont eu lieu à Marseille même ces quinze dernières années !

Si travailler sur l’exposition est très intéressant puisque cela me permet de transposer les compétences acquises durant la formation universitaire, cela l’est d’autant plus en raison du thème. Mon mémoire de master ayant trait à l’archéologie, il est très enrichissant pour moi d’approcher au plus près la démarche scientifique des archéologues.

Plus concrètement, j’ai principalement en charge le dossier de mécénat, l’organisation d’une journée d’études et la conception des ateliers pédagogiques de la future exposition. J’aide également de manière ponctuelle sur certaines tâches – iconographie de l’exposition, mise en page, édition des catalogues, etc : tout ce qui est nécessaire à la vie d’un musée !