@credits photos : www.saintremy-de-provence.com

Site de Glanum – ©credits photos : www.saintremy-de-provence.com

La seconde semaine dédiée aux rencontres professionnelles s’est ouverte par l’intervention de Lionel Izac, administrateur au Centre des Monuments Nationaux, qui a échangé avec Muséocom autour de la thématique Un territoire, un patrimoine.

Après avoir réalisé une thèse en archéologie au sein du CNRS, Lionel Izac a passé, et réussi, le concours de conservateur d’attaché du patrimoine. Il a ensuite travaillé au sein des DRAC à Montpellier et Clermont-Ferrand. Il a encadré de nombreuses fouilles archéologiques préventives pour l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives). Désormais conservateur et administrateur au Centre des Monuments Nationaux depuis 2 ans, Lionel Izac dirige trois des quinze monuments archéologiques du CMN : le site de Glanum, l’Hôtel de Sade et l’oppidum d’Ensérune.

Le recrutement d’archéologues à l’administration de sites appartenant au CMN est très récent, leurs rôles étant jusqu’alors celui d’intervenants appelés sur le terrain pour leur expertise. Aujourd’hui, ils agissent de manière permanente au sein même des monuments.

Hotel de Sade_affiche - ©http://www.hotel-de-sade.fr/

Hotel de Sade_affiche – ©http://www.hotel-de-sade.fr/

Lionel Izac est longuement revenu sur le cas de l’Hôtel de Sade, situé à St Rémy de Provence et fermé depuis 2004, à cause de son état dégradé. Il a rouvert ses portes au public en 2015 après un énorme chantier de seulement neuf mois. Réouverture qui avait plusieurs objectifs : rendre le site de nouveau accessible ; assurer les réouvertures des salles du rez de chaussée; présenter les œuvres majeures de la collection. Cette réouverture a créé un certain engouement sur son territoire d’implantation : chantier des collections, offres agrégées, festival lyrique, atelier pédagogique, autant de projets concrétisés et qui témoignent du dynamisme de la région.

Plus largement, le CMN propose plusieurs partenariats étudiants, il a également mis en place une carte d’ambassadeur du patrimoine pour les habitants de St Rémy, ou a encore créé une application nomade autour de l’eau dans la région des Alpilles.

Le métier d’administrateur de monuments regroupe donc des fonctions plurielles : mise en place d’offres commerciales, pédagogiques, de médiations, recherche, mais aussi tâches administratives.

Enfin, Lionel Izaac a fait part du rôle militant qu’un établissement public se doit d’exercer envers le patrimoine : c’est à ce titre que le site de Glanum accueillera une exposition autour de la Syrie et de la ville de Palmyre à partir de Juin 2017.