Cette troisième session de rencontres professionnelles a pris place dans la cité arlésienne, où l’équipe Muséocom a eu la chance de visiter le Musée Réattu ainsi que le CERCO.

Visite du musée Réattu par Andy Neyrotti © Marion Vernerey

Matinée – Musée Réattu

La visite du Musée Réattu a été menée par Andy Neyrotti, attaché à la conservation, qui définit le lieu comme un Musée des Beaux-Arts hors du commun, qui « ne raconte pas l’Histoire de l’art mais qui crée sa propre histoire, une histoire du musée et de ses moments forts ».

Le Musée Réattu est le dernier musée municipal d’Arles et habite deux anciennes commanderies de l’Ordre de Malte aujourd’hui classées Monuments Historiques. Un peintre arlésien, Jacques Réattu, achète les deux bâtiments en 1796 et en fait une réelle maison d’artiste où il y rapatrie ses œuvres, ses collections et son atelier ; il en fait un lieu de vie et de travail. Sa fille, Elisabeth Réattu fait vivre le lieu en y recevant des artistes et en y organisant des salons ; à sa mort, elle lègue tout – bâtiment et collections – à la ville d’Arles. Les lieux deviennent musée en 1868 et demeurent depuis un musée des Beaux-Arts insolite dont l’équipe travaille à stimuler chez ses visiteurs des « leviers d’imaginaires ». Andy Neyrotti nous a en effet révélé tout le travail réalisé au niveau de la conservation, de la médiation et de l’exposition pour cultiver des histoires, des créatures et un esprit des lieux bien ancrés dans l’identité et la tradition de la ville – de la Vénus d’Arles à la figure mythique de l’Arlésienne, des tableaux de Réattu à l’influence de Christian Lacroix en passant par des œuvres contemporaines avec la rétrospective actuelle de Véronique Ellena.

Cette visite s’est achevée sur des entretiens avec plusieurs métiers du musée : nous avons revu avec Caroline Serrecourt, la chargée de médiation l’importance de la relation dans l’action du médiateur. Camille Amoros, chargée de la Régie des collections, nous a ouvert une des réserves du musée et son atelier d’encadrement pour nous dévoiler les coulisses d’un défi quotidien d’organisation. Enfin, Patricia Serres, chargée de la Communication nous a permis de découvrir tout le travail accompli pour faire voir et parler du musée au plus grand nombre via des outils variés comme les catalogues d’expositions, les affiches, les réseaux sociaux et les dossiers presse.

.

Après-midi – Le CERCO

Pour l’après-midi de cette journée arlésienne, Muséocom a eu l’opportunité d’échanger avec plusieurs employés du Museon Arlaten dans l’enceinte du CERCO. Le Museon Arlaten est un musée d’ethnographie inauguré au début du XXème siècle à l’initiative de Frédéric Mistral qui renferme une collection d’art, d’histoire et d’ethnologie du pays d’Arles.

Fermé depuis 2009 pour rénovation, nous avons pu visiter le Centre d’Étude de Restauration et de Conservation des Œuvres (CERCO) où se trouve sa collection. Ce lieu unique dans la région sert d’écrin aux 38 000 objets que regroupe le Museon Arlaten. Dédié à la conservation et à la sauvegarde de ce patrimoine provençal, il est un formidable outil pour l’équipe du musée afin de se préparer à la réouverture et l’aménagement des futures expositions.

Au CERCO, nous avons fait la rencontre d’une médiatrice du musée, Caroline Grellier, et la responsable du service des publics, Cécile Salvetat, qui, en plus de nous parler du Museon, de sa collection et de sa muséographie, ont abordé la problématique qu’il soulevait depuis sa fermeture : Comment faire vivre un musée lorsqu’il est fermé ? Pour ce faire, le service des publics du Museon Arlaten a mis en place un programme hors les murs. L’objectif était alors de proposer aux visiteurs, non pas des expositions sur d’autres murs que ceux que Museon mais bien de partir à la rencontre des publics par le biais d’actions de médiation inédites. Ainsi, le Museon Arlaten a su œuvrer pour faire de sa faiblesse un véritable atout. Ce projet ambitieux a permis au musée de se réinventer et de proposer des dispositifs originaux tel que l’événement « Vol sans effraction » où les visiteurs étaient amenés à s’immerger au cœur du bâtiment en rénovation grâce à des drones.

.

Les actualités des musées :

Le Musée Réattu lui, fête ses 150 ans cette année et propose jusqu’en décembre 2018 une exposition sur l’œuvre du photographe Alfred Latour et une rétrospective sur la photographe Véronique Ellena.

Toujours dans le cadre de sa programmation hors-les-murs, le Museon proposera prochainement une visite flash autour de la rénovation (12/10), et participera aux Journées Nationales de l’Architecture avec « Le Museon cartonne » (le week-end du 19 au 21/10).