Nom : OBS/In 
Mission : Médiation 

Commanditaire : Obs/In, l’Observatoire des pratiques de création de l’image numérique 
Date de réalisation : Novembre 2014

Au cours des mois d’octobre et de novembre, la Jeune Agence a eu l’occasion d’intervenir sur un rendez-vous important : l’Obs/IN. Afin de présenter le travail effectué, la chef de projet, Victoria Pascual, a pu répondre à nos questions.

© Crédit photo : Muséocom – Victoria Pascual

Qu’est-ce que l’Obs/IN ?

Cette année, notre équipe a pu participer à l’Obs/IN, l’observatoire des pratiques de création de l’image numérique. Cette initiative a été créée en 2011 et provient de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, l’Ecole Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence et de l’IUT d’Arles. Le but est alors de rassembler lors de colloques et d’événements des théoriciens, des industriels et des artistes de l’imagerie numérique pour créer une dynamique dans ce domaine.

.

Où et quand se déroule cet événement ?

L’Obs/IN se déroulait du 16 au 21 novembre 2014, avec une organisation en journées d’études, un hacktahon et des colloques sur Arles et Marseille, avec une exposition présentée à la galerie La Compagnie.

.

Qu’avez-vous réalisé ?

Autour de la thématique du temps réel et la notion d’immédiateté, Muséocom est intervenu dans le cadre de l’exposition des lauréats des Bourses de recherche et de création de l’Obs/IN 2014 : Steven Daniel, Gaëtan Trovato et Julien Ferrato, et Eve Woda. Leurs travaux sont exposés à la Compagnie, une galerie à Marseille. Ainsi, notre équipe a été chargée de la réalisation et de la mise en place d’une médiation innovante et interactive. Chaque samedi, des médiatrices sont présentes et accueillent les publics pour leur présenter ces œuvres numériques. Ceci a pu se mettre en place grâce aux rencontres avec le directeur de la galerie, Paul-Emmanuel Odin, et les artistes exposés : ces échanges ont contribué à faire évoluer nos propositions.

.

Quel a été, selon vous, le plus Muséocom ?

Le plus Muséocom : les expériences de médiation nouvelles que nous proposons. Nous souhaitions sortir d’une médiation traditionnelle. Nous échangeons avec le visiteur de manière classique, en lui parlant du travail de l’artiste, de ses influences… Mais le plus de la Jeune Agence c’est de dépasser cet échange, de permettre une rencontre sensible et sensorielle entre l’œuvre et le visiteur et qui s’adressent à tous les publics !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *