Culture & territoire

Le 17 janvier, Muséocom a eu le plaisir d’accueillir Sophie Froment-Raabe, co-créatrice et directrice de l’agence de communication éco-responsable Ferry Boât. Cette rencontre a été une véritable chance de pouvoir échanger autour de la thématique “Culture et Territoire”.

Diplômée du Master Stratégie du Développement Culturel à Avignon, Sophie Froment-Raabe a un parcours professionnel très inspirant et varié. Pour son stage de fin de Master, elle choisit de promouvoir les jeunes talents artistiques au sein de l’Association Jeune Création Paris. Fondée en 1949 par l’artiste-peintre Paul Rebeyrolle, l’association a pour vocation de promouvoir la création contemporaine. Ce stage deviendra par la suite son premier poste. Ainsi, durant cinq années, elle rencontra et collaborera avec de nombreux artistes en tant que chargée de communication et de développement.

Originaire du Sud-Est, Sophie Froment-Raabe poursuit sa carrière à la Ciotat en tant que coordinatrice administrative et chargée d’équipe au sein du Best of Festival, festival de courts métrages primés. Le festival se déroule sur 3 jours et compte plus de 80 projections. C’est là qu’elle rencontre Jean-Christian Martinez, son futur collaborateur. C’est en effet cette expérience professionnelle qui l’a amené à s’intéresser à la question de l’impact environnemental de la communication. Débute alors le projet expérimental “Verte la communication”, aux côtés de Jean-Christian Martinez. Ils montent alors ensemble l’agence “Ferry Boât Atelier”, à l’aide de la couveuse Co-Sens. Le nom de l’agence Ferry Boât, est un clin d’oeil à la ville de Marseille accostée par les ferries, traversant le Vieux-Port,  marquant ainsi l’ancrage de l’agence sur son territoire.

 

Sophie Froment- Raabe ©Aude Staelen

 

Cette nouvelle aventure permet à Sophie Froment-Rabbat de repenser une communication impactant le moins possible l’environnement tout en atteignant ses objectifs. Favorisant le circuit court et local, cette agence fonctionne dans un véritable esprit de co-construction. A l’écoute des besoins de chaque client, son objectif est de répondre de manière personnalisée à chaque demande pour parvenir à LA solution respectant au maximum les démarches éco-responsables et les attentes du client. L’Atelier propose alors des impressions avec de l’encre écologique, et s’allient avec des imprimeurs éco-responsables. Ses client peuvent également envoyer des invitations sur du papier contenant des graines qu’il suffit de mettre en terre pour obtenir une petite plante ou encore sur du papier fait de roche. Ainsi, allant du choix de police, au tramage, en passant par la couleur nécessitant peu d’encre, au choix de l’imprimeur et du papier, les alternatives ne manquent pas !

Les membres de la Jeune Agence ont par la suite pu échanger avec l’intervenante. Cela a été l’occasion pour Muséocom d’en apprendre davantage sur les méthodes permettant de rendre une communication éco-responsable ainsi que sur l’importance de la question du territoire dans cette démarche.

L’ensemble de l’équipe Muséocom remercie Sophie Froment-Rabbat pour sa disponibilité et  la richesse de son intervention.

Ferry Boât Atelier ©Ferry Boât


1 commentaire

Édouard Dupré · 31 janvier 2019 à 15 h 38 min

Article très intéressant. Nos territoires ont besoins que des personnes prennent en charge ces activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *